Dim Dam Doum, de retour au théâtre !

Les petites chenilles Dim Dam Doum reviennent au théâtre Fontaine dès Octobre prochain et pour quelques représentations.
Parmi les trois spectacles de Dim Dam Doum, le premier a tout juste 10 ans maintenant, la production a choisi le N°2 intitulé : LA NAISSANCE DE DOUM. (écrit en 2007)

Ainsi dans ce spectacle vous découvrirez Doum en forme de bébé
dans les bras de sa maman.
Maman Papillon et son petit Doum.



Pendant le tournage des Petits Doudous, il y a 10 ans!

L'histoire commence ainsi, Doum n'arrive pas à faire la sieste et réclame une histoire à sa maman, mais pas n'importe laquelle !MAMAN PAPILLON: Une histoire de quoi mon petit Doum ?
DOUM: Je voudrais que tu me racontes une histoire de quand j’étais petit.
MAMAN PAPILLON: Quand tu as perdu ton doudou ?
DOUM: Nan cette histoire, je la connais déjà. Je voudrais que tu me raconte une histoire de quand j’étais tout petit, petit, petit .
MAMAN PAPILLON: Quand tu étais un petit rikiki ?
DOUM: Je voudrais que tu me racontes comment je suis né, parce que moi je ne m’en souviens plus.
MAMAN PAPILLON: Hum attend que je me souvienne...  Dim est né le premier, ensuite Dam, alors ton Papa et moi nous avons annoncé a Dim et à Dam que tu étais dans mon ventre, et que tu allais bientôt arriver.
DOUM: Et alors ils étaient contents ?
MAMAN PAPILLON: En fait non…
DOUM: Ah ?
MAMAN PAPILLON: Au début ils n’étaient pas contents du tout.
DOUM: Ah bon...
MAMAN PAPILLON : Regarde et écoute bien...

...
Eh oui c'est pas évident d'accueillir son petit frère ou sa petite soeur, Dim et Dam se rebellent , alors que Papa et Maman papillon sont si contents d'avoir pondu ce petit bout de chou !
Les dates, les places sont a réserver sur www.theatrefontaine.com





La presse avait accueillit Dim Dam Doum au théâtre. Voilà quelques extraits que j'avais précieusement conservés.
Quelques extraits...
Un enchantement délicieux
C'est à se demander qui s'amuse le plus ? Les enfants ou les parents qui regardent avec tendresse leurs touts petits bouts de chou rirent et taper des mains en assistant à Dim Dam Doum, le spectacle de Katherine Roumanoff. Car ces marionnettes sont absolument adorables, jolies, « doudounettes »… oui, ce sont des doudous… et l'histoire que racontent les trois frères et sœurs s'adresse bien aux enfants de un à quatre ans, sans leur faire peur, sans bêtifier, mais avec humour, douceur et bien en corrélation avec leur univers. Un vrai bonheur pour toute la famille.

A l'entrée du théâtre, on distribue des rehausseurs pour les plus petits. Une bien bonne idée qui permet de ne pas avoir son enfant sur les genoux ou de lui éviter de se tordre le coup pour essayer de voir la scène. Le rideau s'ouvre sur un très joli tableau. Un mur qui représente un jardin enchanté aux couleurs chatoyantes. L'histoire se déroule en haut de cet espace.
Doum pleure très fort parce qu'il a perdu son doudou… Frayeur dans la salle. « Ou est mon doudou ? » demande une jolie petite Cléo de trois ans. Dans la voiture répond sa grand-mère. Ouf, elle peut continuer à regarder l'histoire de Doum.
Le Petit Roi arrive comme une étoile filante pour aider ce pauvre Doum à retrouver ce fameux doudou. Il cherche, mais ne trouve pas. Dim et Dam, ses frères et sœurs, rigolent. « Mais tu es trop grand pour avoir un doudou. Tu l'as perdu, c'est bien la preuve que tu n'en as plus besoin. » Rien à faire, Doum pleure de plus belle.
Apparaissent Nany Nounou l'escargot au fort accent, puis les jumelles coccinelles Lili et Lala, sautillantes et joyeuses, puis Zigouigoui. Tous chantent ensemble une bien jolie chanson. Mais Doum est inconsolable. Epuisé d'avoir tant pleuré, il s'endort dans une clairière. Pendant ce temps, Méchant Serpent glisse silencieusement sur le devant de la scène manipulé par un marionnettiste. « Je l'ai mangé ton doudou, miam, c'était bon. Et je vais te manger aussi Doum ». Non, crient les enfants dans la salle…
Heureusement, Doum se réveille à temps. Mais ce n'était qu'un cauchemar, la méchante bête n'a pas dévoré le doudou. Tout le monde est rassuré…
Intervient Maman Papillon, qui très occupée à autre chose à faire que chercher le doudou. Par contre, Papa Papillon arrive comme le sauveur. Il a retrouvé le doudou perdu dans l'herbe. Quelle joie pour le petit Doum qui saute dans les bras de son père. Tout se termine en chansons et les enfants tapent dans les mains de bonheur.
Les marionnettes aux couleurs acidulées sont ravissantes et ce spectacle qui ne dure que trente-cinq minutes est très bien étudié pour les touts petits.
A la sortie, il est possible d'acheter les personnages et même un DVD de Dim Dam Doum composé de treize histoires courtes et tendres pour apprendre aux enfants à grandir et aux parents quelques recettes miracles pour faire comprendre à leurs progénitures comment ranger la chambre, prêter ses jouets ou manger quelque chose qu'elles refusent même de goûter…
Sophie Lesort THEATRE ONLINE.COM

"Mimis comme tout les doudous rondouillards... les Dim Dam Doum sont d'abord des personnages de série télé et de vrais doudous de boutiques pour petits. Sur scène ils prennent plus d'ampleur avec des marionnettes manipulées à vue, des couleurs qui claquent, et l'histoire fondante de Doum le doudou qui a perdi son doudou. TOUT EST ABSOLUMENT RAVISSANT."
Henriette Bichonnier TELERAMA 20 septembre 2006)

Dim Dam Doum et le Petit Roi
Mimi comme tous les doudous rondouillards. On se croirait dans le monde su "Manège enchanté". D'ailleurs, les Dim Dam Doum sont d'abord des personnages de série télé et de vrais doudous de boutiques pour petits. Sur scène, ils prennent plus d'ampleur avec des marionnette géantes manipulées a vue (le serpent, le Petit Roi, l'escargot) des couleurs qui claquent et l'histoire fondante de Doum le doudou qui a perdu son doudou. Tout est absolument ravissant.
Télérama octobre 2005

Dim Dam Doum et le Petit Roi
Craquant! Des marionnettes toutes rondes, en velours coloré, des poupées doudous, des personnages inattendus, des musiques douces, font de ce spectacle un joli moment à partager avec les petits. Vous avez peut être déjà rencontré toute cette famille, crées par Katherine Roumanoff, sur la chaîne Playhouse Disney, où leurs aventures font l'objet d'une série pour les tout-petits. Sur scène cela fonctionne très bien, même si vous n'avez jamais vu la série. Le scénario est simple: Doum la petite chenille a perdu son doudou, de nombreux personnages vont l'aider à le chercher et à le retrouver. Comme dans tous les théâtre le dialogue s'instaure spontanément, mais sans cris et dans le calme. Les chansons sont faciles à comprendre, avec leur sonorité tendres, elles ponctuent les différentes étapes de l'histoire. L'attention des petits est soutenue par l'apparition de multiples marionnettes, drôles qui créent la surprise. Durée 30 minutes. idéal pour les 2-5 ans. En sortant vous allez craquer pour un doudou ( www.moulinroty.fr ), un cd, un album, un livre de bain. Sélectionné par www.lamuse.net
Propos recueillis par Julie Chevallier - MAMAN SEPTEMBRE 2005


Les voilà de retour au théâtre ces chenilles rigolotes, aux couleurs acidulées, que nos enfants avaient decouvertes sur le petit écran. Doum a perdu son doudou. Il pleure, il pleure... Avec un scénario on ne peut plus simple, des chansons vives et totu ce qu'il faut de tendresse, c'est un premier spectacle idéal. Dès 2 ans. Dim Dam Doum et le Petit Roi, par Katherine Roumanoff. Réservation sur http://theatre.roumanoff.com
ENFANT MAGAZINE Octobre 2006

Dim, Dam, Doum, de la télé au théâtre
APRÈS sa soeur Anne et ses one-woman-shows, sa mère Colette et ses mises en scène, Katherine Roumanoff, elle, donne à fond dans l'univers des enfants. Elle a créé les personnages de Dim, Dam, Doum, série diffusée sur une chaîne câblée, et les fait vivre aujourd'hui au théâtre dans un délicieux petit spectacle pour les 2-5 ans. Ils retrouveront donc les petites chenilles habitant avec leurs parents papillons en quête d'un doudou égaré. Les rencontres se multiplient avec le Petit Roi, Nanny la nourrice escargot, Zigouigoui le cousin foufou ou encore le serpent Méchant, le vilain de la saga. Tous sont manipulés à vue par des comédiens, dans le décor reconstitué de la série, acidulé et champêtre. Pour ne pas troubler les aficionados, les voix de la télé ont même été enregistrées. Des chansons rythment le tout.
Corinne Nèves - Le Parisien, 8 mai 2005


Dim, Dam, Doum un monde plein de fantaisie
Katherine Roumanoff a créé ces trois petits personnages pour conquérir le jeune public. Et c'est réussi ! Dans un premier temps sous forme de mini-comédie pour la télévision et maintenant d'une adaptation théâtrale sur les planches du Fontaine avec la complicité de la Compagnie Colette Roumanoff et de Jérôme Lemonnier pour la musique. Ces trois petites chenilles aux couleurs acidulées et tous leurs amis (Papi Papillon, Zigouigoui, Nanou l'escargot, les coccinelles jumelles, parents papillons), sans oublier le petit roi vivent de trépidantes aventures et les partagent avec les tout-petits. Des historiettes ludiques, des chansons faciles à retenir, une comédie pleine de tendresse à voir en famille. En avant-première pour 3 dates seulement, ce spectacle sera présenté pour la saison 2005-2006. Une aubaine !
Caroline Munsch - Pariscope, 18-24 mai 2005
Dim Dam Doum katherine Roumanoff a crée ces trois personnages et tout un petit peuple pour conquérir le jeune public. Et c'est réussi! Dans un premier temps sous forme de mini-comédie pour la télévision et maintenant une adaptation théatrâle sur les planches du Théâtre Fontaine avec la complicité de la Compagnie Colette Roumanoff et de Jérome Lemonnier pour la musique. Ces trois adorables chenilles aux couleurs de bonbons acidulées et leurs amis: Papi Papillon, Zigouigoui, Nanny Nounou l'escargot, les coccinelles jumelles, sans oublier Le Petit Roi, vivent de trépidantes aventures et les partagnent avec les tout-petits. Aujourd'hui Doum a perdu son doudou. Dans la prairie enchantée tous ses compagnons se démènent pour le retrouver... Des historiettes ludiques, des chansons faciles à retenir, une comédie pleine de tendresse à voir en famille. Présente tous les dimanches, un très joli spectacle pour en enfants dès leur premier âge.
Caroline Munsch LE PARISCOPE Nov 2005

« le monde de Dim Dam Doum a déjà envahi l'univers de l'enfant »
Actukids, 11 mai 2005

« Maman de jeunes enfants, Katherine Roumanoff, a eu envie de mettre en « images vivantes » la vie des tout petits. Dans un univers aux couleurs acidulées, les petits héros vivent des aventures et des conflits, promenades, jeux, disputes, repas, coucher, séparation d'avec la maman afin de permettre aux tout jeunes spectateurs (de 1 à 4 ans) de faire leurs premiers pas face aux « problèmes » de la vie. »
Mon Papa, automne 2004

« un joli film d'animation pour les tout-petits. […] Le décor, chaleureux et coloré, les mots bien choisis et les dialogues sonnent juste. […] Une réussite, due aux multiples talents de Katherine Roumanoff, designer, spécialiste de l'univers de l'enfant. »
Parents, novembre 2004

« Des couleurs craquantes, des formes arrondies tout en douceur, mais aussi des idées à tous les coins de ses meubles, de ses personnages, de ses créations. » […] Le petit « plus » de Katherine Roumanoff, c'est ce parfum d'enfance qu'elle sait si bien insuffler dans ses créations. […] De tous les personnages de Katherine Roumanoff émane la même joie de vivre communicative ! »
Fille ou Garçon, octobre 2004

« Un cadre simple, des personnages attachants aux voix douces et enfantines, des situations de la vie courante dans lesquelles les petits pourront aisément se retrouver… Voilà une nouvelle série pleine de fraîcheur, de tendresse, d'innocence, parfois même d'une naîveté émouvante, où les marionnettes virevoltent, rient, pleurent, se chamaillent, se réconcilient, dans un univers empreint de poésie. Les plus jeunes seront immanquablement séduits par les couleurs vives, les messages simples, les personnages facilement identifiables, et les chansons originales qui ponctuent chaque épisode. […] Un titre d'une rare qualité. »
Le Journal de l'Animation, novembre 2004

La grosse Vénus, une BD qui interpelle.

De toutes mes planches dessinés, celles qui ont eu les plus de vues sur mon site de BD, 
(www.blog-de-bd.com) C'est les planches de BD sur le thème du poids et de l'éternelle plainte:
"Je suis trop grosse, mais pourquoi?" Ces quelques planches sont en ligne depuis près un an maintenant. 
Pareil sur youtube où mon diaporama animé a fait plus de vue que les autres...
Vous le trouverez en bas de cette page. (ça me fera une vue de plus?)









Le costume de théâtre le plus délirant !

Dans toutes mes créations de costumes... Le costumes le plus délirant est sans aucun doute celui du chien de la sorcière dans le spectacle La Petite Sirène Amoureuse. Il necessite deux comédiens pour l'actionner. Le comédien dans la tête doit se dirigé, il peut tout voir au travers d'une fenètre située au dessus des yeux de la bête, la main est glissé dans le gant bleu qui sert de langue.
Dans l'histoire cette langue a toute son importance puisque qu'elle est vénéneuse et quand le chien vient lécher la toute petite sirène, signe d'affection chez les chiens des mers comme chez les chiens terrestre, Lolie plonge dans un sommeil sans fin. Bref un conte qui s'inspire autant de la Petite Sirène d'Andersen que de la Belle au bois Dormant...
Les cheveux, car le chien est blond, suivent les mouvements avec une certaine grâce. Merci aux acteurs qui se sont prêtés au jeu. A la grande joie des petits et des grands.

Le chien des mers, de la mère de ... une histoire que vous pouvez découvrir
dans sa version Audio. 
Le costume le plus délirant.

Photo de Famille: deux sirènes, une pieuvre, la sorcière baleine, et le chien de garde. 
Encore un travail tout en tissus, qui semble rappeler mon travail sur les portraits textiles... en plus psychadélique quand même: http://www.art-textile-roumanoff.com
Mes autres costumes sont visibles en live au Théâtre Fontaine lors des représentation de la Cie Colette Roumanoff
Le calendrier de la saison 2015/2016 est arrivé.

La boutique en ligne Katherine Roumanoff

Communiqué officiel.
La boutique en ligne qui figurait à l'adresse:
www.katherine-roumanoff.com si elle est encore en ligne marque tous les produits "en rupture de stock." Effectivement la boutique n'existe plus officiellement depuis le 31 juillet 2015.
La boutique appartenait en propre à la Société Petite Frimousse domiciliée à EPINAL.
Suite à de nombreuses difficultés, la société Petite Frimousse a déposé le bilan.


La boutique Katherine Roumanoff n'est pus en ligne. 



Je vous invite à commander mes produits sur les sites suivants:
www.cdiscount.com
Vous y trouverez des collections exclusives.


Katherine Roumanoff crée des collections exclusives pour C-Discount.

Pour les meubles et un suivi très personnalisé en toute confiance, c'est le fabricant qui a ouvert sa boutique en ligne:
Le fabricant de lit bébé qui édite les designs de Katherine Roumanoff
a ouvert sa boutique en ligne

Merci de votre attention, Les dirigeant de la société Petite Frimousse ont eu a coeur de livrer tous leurs clients, avant la fermeture de la boutique.
Katherine Roumanoff

=


Nouveau ! LIVRE CD Dim Dam Doum

La sortie aura lieu en octobre 2015 ! Je ne résiste pas à l'idée de vous présenter déjà la couverture de l'ouvrage. Les petits doudous pourront aller se coucher en histoires et en chansons !

Le livre et le CD !
Sur le CD : 9 histoires et 10 petites chansons pour accompagner tendrement les enfants vers le sommeil.
Dans le livre : toutes les paroles des chansons.
Une dizaine de comédiens interprètent des personnages drôles et attachants :
les trois Doudous, les parents Papillons, le Petit Roi, Papi Papillon, Nanny Nounou...
Chaque histoire peut se raconter ou s’écouter séparément.
L’histoire : Quand il est l’heure d’aller au lit, les trois petits Doudous trouvent toutes sortes de prétextes pour ne pas aller dormir... Alors le Petit Roi descend de son étoile filante pour les aider à surmonter leurs tracas et les accompagner vers le sommeil.


Expo, on se calme...

Depuis quelques mois, un vent de folie souffle sur mon atelier... apportant peinture, barbouillages,  gribouillages, jetés à la Polock ou même pas d'ailleurs... je peins avec les doigts, je renverse, j'étale comme je peux, bafouant les règles les plus élémentaires... faisant ce que j'ai toujours détesté, oubliant tout ce que j'ai apris afin de laisser parler ma nature sauvage.. et puis je  dois choisir quelques toiles pour exposer aux 3 lieux , un hotel-restaurant 3 étoiles  des bords de Loire, qui vient d'ouvrir aux Ponts de cés ... je me gratte le menton que choisir... et je tombe sur mon dernier tableau de tissus découpé... avant que tout cela n'arrive. Quel maitrise et quelle beauté... oui, je me fais des compliments - ça m'arrive quand je suis de bonne humeur - La maitrise c'est 20 ans de pratique... voilà qui va donner le ton de l'expo. Du fleuri, du léger, avec cette femme ouverte à la vie. Et pourtant elle vacille dans son cadre, elle est moins figée que d'habitude.. moins statique dans son cadre, elle s'effondre de l'intérieur, non? Peut être sent elle déjà le vent de la nouveauté qui souffle, ça l'a panique un peu, elle a envie de se planquer, elle s'affaisse. Elle ne sait pas ce qui l'attend....
Le monde fleuri... Octobre 2014...
pour voir mes tableaux textiles c'est ici:
www.art.roumanoff.com

Sur internet, on trouve... de jolies photos de chambre de bébé...

Entre les boutiques en ligne, qui pour se différencier aménagent de magnifiques chambres de bébés afin de prendre de belles photos et les particuliers qui achètent les meubles et s'éclatent à faire de superbes déco... il y a un vrai régal pour l'oeil. Je surfe et je tombe parfois en arrêt émerveillée devant une chambre. C'est joli ça ! Mais ça me rappelle quelque chose, une impression familière.
Ah mais, c'est moi qui ai dessiné les meubles ! Ce n'est pas toujours mentionné ! :(
voilà deux trouvailles, puis trois...... Il s'agit de la collection 'oeuf' enfin c'est comme ça que je la nommais dans ma petit tête de designer...
La déco tout autour, ça change tout, n'est-ce pas?
L'ambiance n'est pas la même. Les pros font appellent a des stylistes photos... et les mamans ou papa à leurs talents. Bravo à tous.
Et puis finalement en regardant mieux ces deux photos captées sur deux sites différents, je me rends compte que la déco de la chambre se fait sans styliste photo, il s'agit de la même photo et tout autour nous arrivons dans le domaine de la déco numérique... vive Photoshop, et les web designer donc... regardez bien,  la maman avec son bébé ne reposent pas sur le tapis. Rigolo comme tout, cette lévitation ! Et puis, on s'aperçoit que... dans le lit c'est le même nounours... un petit tour un peu plus loin, et j'aperçois sans doute la photo originale.. Je remonte à la première photo et oui le champignon en déco à l'ai plaqué contre le mur... pas d'ombre portée, alors on n'est pas dans le vrai !



Je craque pour cette déco poétique et originale...



Et oui, nous voilà sur un autre site... qui propose, la même chambre, le même angle du vue... le même nounours...

Alors pour finir mon enquète je me rend sur le site web du fabricant, et j'ai la photo d'origine certifiée...
Voilà la photo originale, moins déco peut être.. 
Achetezma chambre "oeuf" sur chambrekids.com

Collection de sac recherche éditeur...

Eh oui , des fois on travaille pour rien,  on y croit, on saisit une opportunité, on fait confiance et puis... vlan, on a travaillé pour rien... C'est pourquoi maintenant je privilégie les entreprises qui gèrent aussi la distribution...


Bon,  c'est toujours jamais pour rien parce que j'aime répondre à un brief, une demande, une problématique...  et puis voilà en rangeant mon bureau... si si ça arrive.. la preuve,  je tombe sur ces magnifiques graphismes que j'avais oublié... je n'ose pas vous dire l'année de création..; on ne m'y reprendra plus... mais si au contraire j'aimerai bien qu'on m'y reprendre à dessiner des sacs, des trousses de maquillages, des sacs à langer, des choses et tout le bazar pour transporter son petit bazar.
Du cabas à la valisette en passant par la trousse et le sac de la maternelle pour mettre son petit gôuter... j'en rêve... j'en ai des rêves... contactez-moi !





Dépendances affectives...

On a envie de s'attacher, on s'attache et puis... on se sent attaché, puis trop attaché alors on se détache... !